Définition d’une crèche familiale

crèche familiale

La crèche peut accueillir les enfants de 2mois à 3 ans. A part leur garde, l’établissement assure également l’encadrement des bambins en leur faisant participer à plusieurs activités d’éveil et jeux d’animation. La crèche familiale en particulier, emploie des assistantes maternelles pour se charger de l’éducation et de la garde des petits.

Le fonctionnement de la crèche familiale

Appelée également service d’accueil familial, la crèche familiale engage des assistantes maternelles agréées. Ces professionnelles accueillent les enfants à leur domicile pendant les jours et heures de garde. Chaque assistante reçoit respectivement 1 à 4 enfants âgés souvent de moins de 4 ans. Les assistantes maternelles sont formées par des professionnels qualifiés pour assurer l’encadrement et l’éducation des enfants. Elles sont rémunérées par le gestionnaire de la crèche. Les assistantes et enfants assistent à un regroupement au moins une fois par semaine dans les locaux de l’établissement pour renforcer l’intégration des bambins dans la vie collective. Cette structure est contrôlée et surveillée par la Protection Maternelle et Infantile (Pmi). Elle est administrée par une collectivité territoriale, un centre communal ou intercommunal d’action sociale, une association, une mutuelle ou une entreprise. L’établissement est dirigé par une puéricultrice, un médecin ou une éducatrice de jeunes enfants.

Financement par la Caisse d’Allocations familiales

La caisse d’Allocations familiales ou la caisse de Mutualité sociale agricole finance la crèche familiale. Ces organismes versent une aide au gestionnaire pour recouvrir une partie des charges de fonctionnement de l’établissement. De son côté, le gestionnaire détermine le montant de la participation financière de la famille tout en prenant en compte les ressources et le nombre des enfants à charge. Pour cela, la Caisse nationale des Allocations familiales fixe un barème.

Financement par d’autres entités

Au cas où la crèche est administrée par une association ou une entreprise, le gestionnaire peut recourir à une aide basée sur le complément de libre choix du mode de garde (Cmg) suivant la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje). A cette occasion, l’aide reçue par la caisse d’Allocations familiales sera tout de suite versée aux parents et leur participation financière se calcule en fonction des propres critères du gestionnaire. Sous quelques conditions, le cumul du complément de libre choix du mode de garde (Cmg) de la Paje est aussi une option envisageable si les parents choisissent à la fois la crèche familiale et la garde à domicile. Vous pouvez vous renseigner auprès de la Caf pour recueillir plus d’informations.